image arbre

Quand et comment planter un arbre ? Le mode d’emploi en 15 étapes

Comment planter un arbre et surtout à quel moment ? Le mode d’emploi en 11 étapes et conseils. Ça y est, c’est décidé ! Cette année, je plante un arbre !

Temps de lecture : 6 minutes

Quand et comment planter un arbre ? 

 

Mon mode d’emploi en 11 étapes et conseils

Ça y est, c’est décidé ! Cette année, je plante un arbre. Un bel arbre. Oui mais quand planter ? Où ? Et comment planter ? Comment mettre toutes les chances de mon côté pour qu’il survive ? Il doit y avoir des techniques et des astuces pour y arriver, non ?

Planter un arbre est un acte orienté vers l’avenir ! Cela représente un certain investissement financier et temporel et nécessite plusieurs réflexions mais également certains réflexes. Si cette marche à suivre est suivie à la lettre, tout devrait se dérouler à merveille et votre vivra une belle et longue vie, et ceci, dans l’épanouissement le plus total.

 Le premier réflexe à adopter, afin de minimiser les problèmes futurs, consistera à définir l’emplacement idéal pour planter votre arbre. Cet article vous guidera dans votre réflexion et vous permettra de vous poser les bonnes questions, telles que:

 

1. Quels sont les espaces disponibles ?

L’arbre aura besoin de plus ou moins de place selon l’essence et son développement, et ceci autant dans les airs et dans le sol. Il est primordial que les espaces disponibles soient en adéquation avec les dimensions de l’arbre au stade adulte.

En quoi est-ce important ? Si cette condition n’est pas respectée, l’arbre devra être taillé régulièrement. Ces interventions nécessiteront du temps et de l’argent. Renseignez-vous préalablement sur les dimensions de votre arbre en taille adulte, cette liste devrait vous aider.

 

2. Quel arbre choisir ?

Souhaitez-vous planter un arbre pour son esthétisme (couleur de fleure, couleur automnale, odeur, architecture, grandeur), sa production (fruits, graines, noix), sa valeur (pièce maîtresse d’un jardin, valeur sentimentale, rareté), ou pour un autre but bien défini (ombre, écran audio/visuel) ? Une liste des arbres de nos régions et d’ailleurs a été établie pour vous aider à choisir. Après tout, il s’agit de votre jardin et il est primordial que votre arbre vous corresponde !

 

3. Quels besoins l’arbre a-t-il ?

Il est important de connaître ses exigences afin d’assurer un bon développement le type de sol, l’altitude, l’exposition, l’humidité mais aussi ses avantages (ex: résiste en milieu urbain, grandit vite, feuillage persistant/caduque etc.) et ses inconvénients (cassant, toxique, collant etc.). Puis-je lui donner ce dont il a besoin ?

Ces 3 premières étapes vous ont permis de vous faire une idée précise de quel arbre est adéquat pour vous et pour votre jardin. Et maintenant ?

 

4. Quand planter mon arbre ?

Planter ou transplanter de préférence lorsque l’arbre est en dormance. Cette période s’étend de octobre et mars. L’arbre aura plus de facilité à la reprise.

 

5. Où acheter mon arbre ?

Chez un professionnel évidemment ! Je ne parle pas d’un centre brico mais bel et bien d’une pépinière ! Prenez contact avec un pépiniériste qui connaît les arbres et pourra également vous conseiller. Prenez rendez-vous avec lui, faites un tour dans sa zone d’exposition et faites votre choix.

De plus, un arbre cultivé en pépinière est élevé en extérieur et non pas sous serre. Habitué dès son plus jeune âge aux contraintes météorologiques, il sera en général plus résistant et survivra donc mieux aux différents stress subis.
Tout est à présent prêt – il ne vous reste plus qu’à réunir vos outils !

 

Espace Arbres

Garden
center.ch

Schilliger

 

6. Comment creuser un trou pour mon arbre ?

Il conviendra de creuser le trou de manière plus large que la zone racinaire (motte ou racines nues), afin que celle-ci puisse facilement grandir dans une terre meuble. Bonus : ameublir également le fond du trou.

Ameu-quoi ? Rendre le sol meuble, le décompacter, permet de l’aérer, de le rendre plus perméable. Les racines pourront non seulement mieux s’y ancrer mais également y puiser l’eau, l’air et les nutriments nécessaire au bon développement de l’arbre.

shema_plantations

 

Conseil n°1 : Ne jamais enterrer un arbre

Il sera important de creuser jusqu’à ce que le niveau du sol coïncide avec le niveau du collet de l’arbre. Il faut que la profondeur du trou soit égale à la hauteur de la motte. Attention : Si vous enterrez un arbre plus profondément, vous prendrez le risque d’étouffer celui-ci et d’engendrer un stress supplémentaire et une croissance limitée.

 

Conseil n°2 : Ne pas tailler votre arbre lors de la plantation

Il est inutile de couper des branches lors de la plantation, car l’arbre subit déjà un stress important. Seules les quelques branches sèches ou cassées lors du transport peuvent être supprimées.

 

7. Doit-on reboucher le trou, une fois effectué ?

Vous pouvez placer l’arbre dans son trou, le plus verticalement possible, remblayer la terre puis le caler. Il est conseillé de prendre un peu de recul afin de vérifier la verticalité. Puis, finissez le remblayage jusqu’à atteindre les niveaux de la motte et du sol originel.

 

8. Aider votre arbre à bien grandir

Est-il nécessaire d’apporter un petit coup de pouce à l’arbre pour améliorer sa croissance ?
Il convient d’ajouter un amendement organique (broyat/mulch/terreau) au pied de l’arbre en guise de fertilisant naturel. Il est également conseillé, lors de la plantation, d’ajouter et de mélanger un engrais longue durée (contenant peu d’azote). Puis, tassez doucement la terre avec le pied.

 

9. Est-il nécessaire de creuser une cuvette autour de l’arbre ?

Une technique très simple et efficace, consiste à créer une cuvette tout autour du système racinaire afin de récolter l’eau des futurs arrosages et l’eau de pluie. Cette cuvette peut faire environ 10cm de haut et est à aplanir 2-3 ans après la plantation.

 

10. Dois-je tuteurer mon arbre ?

Certains arbres auront besoin d’être tuteurés afin d’aider le système racinaire à se stabiliser et créer de jeunes racines dans leur nouvel environnement. Lors du tuteurage, il est important d’éviter d’endommager les racines et/ou la motte. Par conséquent, il faudra planter le ou les tuteurs en oblique et en dehors de cette zone. Veillez également à ce que l’attache du tuteurage n’étrangle pas l’arbre et ne soit pas trop haut.

 

plantation

Conseil n°3 : comment arroser ?

L’arrosage est primordial. Lors d’une nouvelle plantation, il est important d’arroser la terre abondamment le jour de la plantation. Puis, lors des semaines suivantes, procéder à un arrosage fréquent afin de garder un sol humide. A l’inverse, le surplus d’eau peut engendrer une asphyxie des racines.

Pour vous simplifier la vie, vous pourriez installer un arrosage automatique. Toutes les infos sur l’arrosage : clique ici !

 

11. Comment procéder au suivi de mon arbre suite à sa plantation ?

Il est important d’avoir un suivi visuel de la nouvelle plantation. Certains signes ne trompent pas quant à la vitalité et la reprise du sujet. Un flétrissement et/ou jaunissement des feuilles, les extrémités des branches sèches ou la chute prématurée du feuillage montrent qu’il convient d’arroser plus fréquemment.

 

Conseil n°4 : Contrôler le système de soutien de l’arbre

De temps à autre, vérifiez que l’attache et le tuteur ne blessent pas l’arbre. Ce système de soutien pourra être enlever 2 ans après la plantation.
N’oubliez pas que vous venez de planter un arbre qui vivra plus de 100 ans. Dès lors, il sera important de prendre le temps de choisir le bon arbre et de le planter.

En définitive, la plantation d’un arbre requiert une certaine attention ainsi que de la patience. Mais il en résulte une satisfaction importante sur le long terme, je vous le garanti.

Ici, c’est mon père et moi, le week-end de pâques de mes 2 ans, l’arrosoir est autant grand que moi et sûrement plus lourd. Aujourd’hui plus de 25 ans plus tard notre cognassier donne toujours de beaux coings. Si je ne me souviens pas de cette journée de plantation, j’ai vu cette arbre grandir à son rythme et avec moi, je peux vous garantir que les tartines à la gelée de coing fait maison de ma maman sont des souvenirs qui me resteront à vie.

plantation_cognassier

Idée :

Réalisez cette plantation avec votre enfant ou votre petit-enfant. Passez un moment ensemble autour de ce projet. Partagez le dure labeur ainsi que la complicité. Une fois la plantation terminée, félicitez-vous de participer à la reforestation de notre planète. Voyez la fierté et la joie dans les yeux de votre descendance, qui crée de ses propres mains, un avenir meilleur. Amusez-vous à suivre l’évolution de votre nouvel arbre au fil des années et au rythme des saisons !

 

Cette marche à suivre vous a livré toutes les connaissances nécessaires sur les actions à entreprendre. Maintenant, à vous de jouer – l’avenir ne demandant qu’à s’enraciner dans votre jardin !

Vous cherchez un spécialiste qui peut faire tout cela pour vous ?

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquer sur les étoiles pour le noter !

Average rating 4.8 / 5. Compteur : 4

Aucun vote. Soyez le premier à voter !

 

4.8
(4)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
trackback
9 mois il y a

[…] Toutes ces essences peuvent être plantées de novembre à mars. Apprenez à planter ici. […]

trackback
7 mois il y a

[…] qu’attendons-nous pour planter des arbres […]

0
J'aimerai connaitre vos réactions en commentairesx
()
x

Pin It on Pinterest

Share This